05 mai 2006

Gâteau de Savoie

Quand il est trop tard pour faire lever une pâte à brioche, quand on a déjà éprouvé depuis le début de la semaine la confiture (avec la linzertorte que j'ai faite mais oui!), les raisins secs (avec des petits biscuits) et que le chocolat ne fait pas l'unanimité parmi les enfants, que reste-t-il pour satisfaire tous les estomacs et qui ne demande pas une trop longue préparation..?
Un classique, bien sûr!! Et quoi de plus classique qu'un gâteau de Savoie, si classique d'ailleurs qu'il est à la base de la majorité des pâtisseries de type moka, biscuits fourrés de crème ou de fruits, gâteaux d'anniversaire, ...
Ce gâteau est si léger et moelleux qu'il s'accommode avec tout: confiture, pâte à tartiner, coulis, crèmes, sambayon (zabaione savoyard) voire même comme dans les années folles, en "Ile flottante de tante Rose" où des tranches fines de gâteau étaient recouvertes de confiture, de chantilly et d'amandes effilées le tout baignant dans une crème anglaise.. après tout, le charleston était là pour éliminer!!
(pour 6 personnes)

  • 4 œufs
  • 160g sucre en poudre
  • 100g farine
  • 35g fécule de pomme de terre
  • 1 zeste de citron non traité
  • sucre glace
Préchauffer le four th6 (180°C). Beurrer et fariner un moule à brioche de 20cm.

Hacher finement le zeste du citron (je l'ai remplacé par de l'arôme amande!!).
Dans un bol, monter les blancs d’œufs en neige (avec une pincée de sel pour les classiques ou quelques gouttes de jus de citron pour les afficionados comme moi d'Hervé This). Dès que les blancs deviennent mousseux et blanchissent, incorporer 30g de sucre en poudre et continuer à battre jusqu'à ce qu'ils soient lisses et onctueux mais pas trop fermes.

Dans un autre bol, fouetter les jaunes d’œufs avec les 130g de sucre restant jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter et incorporer alors le zeste haché ou l'arôme puis la farine tamisée avec la fécule. Incorporer 1/3 des blancs montés à la pâte en mélangeant avec un fouet pour détendre la préparation puis ajouter le reste des blancs, petit à petit, en les incorporant très délicatement à la spatule pour ne pas les casser.
Verser la pâte dans le moule. Baisser le four à th5-6 (160°C) et faire cuire le gâteau environ 40min. Démouler tiède et saupoudrer de sucre glace.


Au fait pourquoi "de Savoie"?? Les légendes parlent d'Amédée VI ou d'Amédée VIII respectivement comte et duc de Savoie, qui auraient fait servir ce gâteau à l'empereur. N'en déplaise aux savoyards (pardon Mercotte), selon l'historienne M. Lansard, l'origine du gâteau de Savoie se situerait plutôt du côté de l'Italie du nord puisque la première trace écrite se retrouve dans un ouvrage du valet de Louis XIV qui évoque "un gâteau de Savoie identique à celui de Milan". Ne soyons pas chauvins.. encore une petite tranche??



Source: l'incontournable Pâtisseries Maison de F. Edelmann

25 commentaires:

Tit' a dit…

rhaaaa ! le gâteau de savoie ! j'adore ça !

hanagami a dit…

Mais oui, un biscuit de Savoie ! Bonne idée. Il se prete bien à toutes les fantaisies tartinables !!

frederique a dit…

c'est un classique ....inégalable ;j'adore !

Gracianne a dit…

Ah, Sandra merci! Si j'arrive a faire ca a ma maman, qui est de Savoie, elle va etre ravie. La bas, on y met aussi des amandes effilees sur le dessus.
Savoyard ou Italien, tu sais, la Savoie c'etait l'Italie il n'y a pas si longtemps, et la derniere famille royale d'Italie etait de Savoie.

malice et pain d'épices a dit…

vive la Savoie! y'a pas que la tartiflette dans la vie!

avital a dit…

Gracianne, quand on met des amandes effilées sur le Savoie, il s'appelle le Régent (et on reste noble!!). J'ai mis cette note sur l'origine italienne (?) parce que ça m'amusait (je ne supporte pas le chauvinisme français).. et puis l'Italie et moi, c'est toujours une histoire d'amour!!

Clairechen a dit…

Qu'il soit de Savoie, d'Italie ou du Pôle Nord, je m'en fiche, je le mange!

Ptitemarmotte a dit…

Je confirme le commentaire de Gracianne...j'ai toujours dit que l'Italie était svoyarde en vrai... mdr ! Ceci étant, j'aime bien l'idée que le patissier d'Amédé je sais plus combien ait fait un énorme gâteau représentant la Savoie ( avec les montagnes et tout et tout...). Mais c'est vrai ne soyons pas trop chauvin... tous les pandoros et panettones italiens ressemblent quand même beaucoup...et sont plus anciens !

DANOUS a dit…

Merci pour ce grand classique, cela fait toujours du bien de se rafraichir la mémoire, j'adore!!!!
Tiens en parlant de classique est-ce que quelqu'un pourrai me donner la différence entre une pâte sablée et une sucrée ? dans quel cas utilise-t-on l'une plutôt que l'autre?Merci d'éclairer ma lanterne:)

lorette a dit…

Ca, c de la valeur sure en effet. Merci pour le petit rappel ;-))

Thalie a dit…

Ohlala tu veux concurrencer ma Mamie...hum terrain dangereux ! Très glissant !
mais il est pas mal du moins de vue ;o) lol
Bye

Frédérique a dit…

Je n'ai jamais fait de gateau de savoie mais à voir le vôtre, je crois que je vais m'y mettre très vite ;o). Mais une petite question me taraude : la fécule de p. de terre on n'en trouve pas dans mes placards... c'est grave ?? ça peut se remplacer par quelque chose ?? Merci de vos conseils
Frédérique
PS : votre blog est super, je viens y puiser l'inspiration très souvent. Bravo !

Camille a dit…

J'ai justement un nouveau moule qui n'attendait que ta recette pour passer au four.

avital a dit…

Ptitemarmotte, il me semble que le gâteau était censé représenter le château de Chambéry (ça doit dépendre du moule.. lol).
Thalie, oh secours.. si tu veux de la concurrence, ce n'est pas le bon blog!! Moi, j'adore apprendre et parfois revisiter des classiques mais je n'oserai certainement pas me mesurer à ta mamie!!
Frederique, tu peux remplacer la fécule par de la maïzena, le but étant d'alléger le gâteau en mettant moins de farine! Merci

Celat a dit…

Il est magnifique!Encore une belle réussite!

marion a dit…

pas raciste : version brioche, chocolat, confiture ... je prends tout !!!!! surtout si c'est toi qui le fais ce gâteau :o)))))))

Elvira a dit…

Tout simple, mais quel bonheur! Ça ressemble au Pão-de-ló portugais.

Audrey a dit…

tellement délicieux ce gâteau!

Myrtille a dit…

Aaahh ! Je ne suis pas la seule à mettre "Pâtisseries maison" sur un piédestal !!! Ce livre est ma bible de pâtisserie(s) ! Je suis arrivée ici via le blog de Cindy's Kitchen ! Enchantée !

avital a dit…

Myrtille, je trouve le livre de F. Edelmann très riche et plein de recettes variées et plutôt faciles à réaliser. Personnellement, j'ai des réserves sur quelques recettes mais bon.. en gros, ce livre est plutôt bien!!

Mercotte a dit…

Hihi Sandra, je tombe par hasard sur cet article et je ris beaucoup ! sais-tu que j'ai commis quelques petits livres de cuisine il y a plus de 20 ans avec Monique Lansard qui est une amie !! Et normal que ça vienne d'Italie puisqu'à cette époque la Savoie faisait partie intégrante du Piémont , il ne m'en déplait donc pas!!!!

Anonyme a dit…

woa sa a l'ai d'etre trop bon

Anonyme a dit…

woa trop bon

awoz a dit…

JE me demandais si un savoie et une génoise c'était la même chose ou s'il y'a une grande différence entre ces deux gâteaux.
En tout cas il est bien réussi le tien...bien monté...
Bonne soirée

archer.74 a dit…

merci pour toutes ces recettes qui fonctionnent a merveille, clair, precis, resultat garantie (seul mon batteur n'a pas aimé mon nougat)
pour info: la savoie et le piemont etaient un meme pays qui a été divisé en 1860 par napoleon III, entre la france et la "grande italie" construite a cette occasion. la gateau (biscuit) de savoie est bien le meme que celui du piemont

LinkWithin Related Stories Widget for Blogs