17 décembre 2009

Les Yoyos de Tunisie ou le Retour aux Sources

Yoyos - Tunisian pastry

Je ne vous apprends rien: une grande partie des Français sont devenus depuis déjà plusieurs années de grands amateurs de pâtisseries orientales sans doute pour leur côté "exotique" et dépaysant, plus sûrement pour leur douceur et leurs parfums de voyage: amandes, eau de fleur d'oranger, pistaches, miel, eau de rose, dattes.. autant de combinaisons pour réaliser des petits bijoux aussi beaux pour les yeux que pour les papilles.
Pour moi, c'est (c'était) tout le contraire: ayant grandi dans une famille où toutes les occasions (fêtes religieuses, célébrations familiales etc..) étaient et sont toujours bonnes pour confectionner les incontournables de la pâtisserie tunisienne gorgées de soleil et dégoulinantes de sirop de miel, l'attrait de la nouveauté et la curiosité gastronomique étaient pour le moins réduits à peau de chagrin. Et je n'imaginais même pas - alors que je suis très attachée aux traditions culinaires - avoir l'envie un jour de confectionner chez moi ce genre de spécialité jusqu'à ces dernières semaines quand en préparant la liste des gourmandises pour le goûter d'anniversaire de mes deux filles, ces dernières m'ont réclamé des yoyos, ces petits gâteaux au miel tant appréciés chez leur grand-mère. Un véritable retour aux sources!
Et une apparition sur ce blog juste à temps pour fêter Hanoucca et sa ronde de beignets!


Yoyos
(pour une trentaine de yoyos)



pour le sirop d'enrobage
  • 400ml d'eau
  • 500g de sucre
  • 1-2 cs de jus de citron fraichement pressé
  • 1/4 de zeste d'orange (optionnel)
  • 3 à 4 cs de miel

pour la pâte à yoyos
  • 60g d'huile neutre type tournesol
  • 100g de sucre
  • 2 sachets de sucre vanillé (15g)
  • 2 cs d'eau de fleur d'oranger
  • 1/3 à 1/2 zeste d'orange finement râpé (selon goûts)
  • 1 sachet de levure chimique (11g)
  • 3 oeufs
  • 380g de farine type 55


Préparation du sirop d'enrobage

Dans une grande casserole, verser l'eau, le sucre et le zeste non râpé si vous l'utilisez . Mettre sur feu assez vif en mélangeant pour aider le sucre à se dissoudre. Porter à ébullition puis ajouter le jus de citron, baisser le feu et laisser cuire une dizaine de minutes sans mélanger: des petites bulles vont se former et éclater et le sirop doit commencer à épaissir un peu tout en restant clair.
Ajouter le miel, mélanger et prolonger la cuisson pendant 15 à 20 min ou le temps que le sirop ait pris une consistance visqueuse et un peu épaisse (comme un sirop contre la toux).

Ce sirop peut se conserver plusieurs jours. Pour l'utiliser, le remettre à chauffer sur feu doux en ajoutant éventuellement un peu d'eau s'il est devenu trop épais.


Yoyos - Tunisian pastry



Préparation des yoyos

Dans un saladier large, verser l'huile, le sucre, le sucre vanillé, l'eau de fleur d'oranger et le zeste finement râpé de l'orange. Ajouter les œufs et mélanger à l'aide d'une cuillère en bois ou en métal juste assez pour obtenir un appareil homogène.
Verser la farine petit à petit et l'incorporer avec la cuillère (ma mère le fait à la main, les femmes modernes utilisent la feuille du robot): la pâte obtenue doit être lisse, un peu molle et collante.
Couvrir le saladier avec un torchon de cuisine propre et laisser reposer à température ambiante pendant 1h environ.


Verser l'huile dans la friteuse (l'huile doit recouvrir 6 à 7 cm de hauteur de la friteuse ou du récipient utilisé pour la friture) et mettre à chauffer sur feu moyen jusqu'à ce qu'un petit bout de pain jeté dans l'huile chaude s'entoure de bulles et dore en une minute.

Verser un peu d'huile dans un bol pour s'enduire les mains pendant le façonnage.
Prélever des morceaux de pâte de la taille d'une grosse noix, les façonner en boule puis former un trou au centre soit en pressant la pâte entre le pouce et le majeur soit à l'aide du manche d'une cuillère en bois huilé.

Note: attention, la pâte est plutôt collante et il est indispensable d'avoir les mains huilées pour le façonnage au fur et à mesure des yoyos. Eviter de rajouter de la farine pour garder une texture tendre.

Plonger les yoyos au fur et à mesure dans l'huile chaude: selon la taille du récipient à frire utilisé, on pourra placer 2 à 5 yoyos dans l'huile pour leur laisser suffisamment d'espace pour gonfler. Laisser dorer 1 à 2 min puis retourner le yoyo pour dorer l'autre face. Egoutter les yoyos sur plusieurs couches de papier absorbant ou en les mettant dans une passoire à pied posée sur une assiette creuse.

Faire chauffer sur feu doux le sirop d'enrobage puis dès apparition de petites bulles, plonger les yoyos (2 à 4 à la fois suivant la taille de la casserole contenant le sirop), les égoutter un peu au dessus de la casserole pour retirer l'excès puis les disposer sur l'assiette de service. Parsemer éventuellement de pistaches ou d'amandes mondées grossièrement moulues pour un air un peu plus festif.


Les yoyos non enrobés peuvent être préparés 4 jours à l'avance et conservés dans une boite hermétique en plastique. Ils peuvent également être congelés.

Source: recette remise à ma sauce sur la base de celle de ma mère (évidemment!!) et celle des yoyos d'Edmond Zeitoun dans 250 recettes classiques de cuisine tunisienne

13 commentaires:

*Choco* a dit…

Bravo ils sont magnifiques!!!

Isabelle a dit…

je suis une fan de beignets de partout dans le monde ! les tiens ont l'air vraiment, très, très appétissants ! j'adopte :)

yo a dit…

pour moi aussi les yoys, c'est chez mama ada!! et ton billet est un joli exemple de la pseudo identité nationale très à la mode en ce moment en france... et tes yoyos bien sûr sont magnifiques!!!

Dominique a dit…

C'est vraiment très tentant... Tes photos sont toujours aussi superbes!!!

LILIBOX a dit…

aussi beaux que ceux de ma mère!
Excellente fête de Hanouccah !

Marion a dit…

J'adore voyager grâce à la cuisine, découvrir des saveurs venues d'ailleurs. Je ne connaissais pas les yoyos, mais ça a l'air très bon, un bonheur pour les becs sucrés comme moi!

Philo a dit…

Ces douceurs ont l'air géniales

hanna a dit…

j'adore sandra,en plus ils sont tellement beau et donne tellement envi... bravo tu es une pro!

Marija a dit…

This is so perfect!

El a dit…

They look wonderful! Magnifique!

La Gaia Celiaca a dit…

je passe mes premieres annes en algerie, e j'adore la patisserie arabe, si plein de miel e de douceure!

merci sandra

Gracianne a dit…

la tradition a du bon quelquefois, en tout cas celle-ci a l'air delicieuse. Bonne fete de Hanouccah Sandra.

ann ju a dit…

ils sont superbes et doivent être divin. bise

LinkWithin Related Stories Widget for Blogs