11 mars 2011

Queues de Castor Moelleuses au Sirop d'Erable

Canadian Beaver Tails

Comment ça je suis en retard..?? Mardi-Gras est passé... et alors??
Vous ne mangez des beignets que pendant Mardi-Gras, vous... c'est triste!!

Chez moi, les beignets c'est comme les crêpes, les gaufres, les desserts au chocolat: ils ne dépendent pas d'un moment précis mais d'une demande ou d'une envie pour peu qu'il y ait de l'huile de friture à disposition... même s'il est vrai que les beignets ont surtout la place belle pendant les fêtes de 'Hanoucca.

C'est d'ailleurs pendant cette fête il y a quelques mois (et là pour le coup je suis vraiment trèèèès en retard!!) que j'ai réalisé pour la première fois ces beignets nouveaux dans mon répertoire et dans ma ronde des beignets du monde: les BeaverTails du Canada, autrement dit pour les Québécois les Queues de castor. Drôle de nom pour un beignet inspiré d'un autre symbole national au Canada: le castor!

La pâte à beignet classique typiquement à base de farine complète est étirée à la main juste avant la friture dans de l'huile de colza pour lui donner la forme de la queue du castor.
C'est d'ailleurs sous ce nom que ce beignet a gagné en popularité depuis la création dès 1980 du premier stand de vente à Ottawa rapidement transformé en chaîne franchisée principalement au Canada, Etats-Unis et même en Arabie Saoudite.

Depuis 1988, BeaverTails® est une marque déposée dont les stands font le bonheur gustatif traditionnel des patineurs d'hiver du Canal Rideau, la plus grande patinoire naturelle du monde s'étendant sur presque 8 km(!!), des promeneurs de zoo, parcs, foires et bientôt je l'espère du votre grâce à cette recette testée et (très) approuvée!


(pour environ 25 queues de castor)

  • 4 cc de levure sèche instantanée (32g de levure fraîche)
  • 650-700g de farine T55 (ou mieux un mix 50/50 T55/T110)
  • 60g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé ou 1/2 cc de vanille en poudre
  • 1,5 cc de sel fin
  • 2 oeufs
  • 120ml d'eau tiède
  • 240ml de lait tempéré
  • 80ml d'huile neutre
  • qs d'huile neutre spéciale friture
  • sucre, cannelle, sirop d'érable etc..

La pâte, très facile à travailler, se fait sans difficultés à la main dans un saladier ou dans la cuve d'un robot. Si vous préférez utiliser votre MAP, il suffit de mettre les ingrédients dans l'ordre préconisé par le fabricant (liquides d'abord puis ingrédients secs ou l'inverse).
Dans la recette classique, tous les liquides (eau avec la levure délayée, lait, huile, oeufs) sont mélangés avec le sucre et le sel puis la farine est ajoutée au fur et à mesure en quantité suffisante pour former une pâte souple. J'ai préféré travailler la pâte comme j'en ai l'habitude et c'est cette méthode que je vous propose ici.


Dans un grand saladier, mélanger 650g de farine avec la levure sèche instantanée puis ajouter le sucre, le sucre vanillé et le sel et mélanger quelques instants avec une cuillère en bois ou un fouet pour aérer et homogénéiser.
Creuser un puits, y verser les oeufs grossièrement battus, l'eau, le lait et l'huile. Mélanger avec une cuillère en bois (ou la feuille du batteur) depuis le centre vers les bords en incorporant la farine au fur et à mesure et en travaillant la pâte jusqu'à ce qu'elle s'enroule autour de la cuillère en un amas grossier. Ajuster petit à petit avec le restant de farine seulement si la pâte est trop collante et ne se rassemble pas en "boule".

Transvaser sur un plan de travail légèrement fariné (ou dans la cuve du robot, utiliser le crochet) et travailler la pâte pendant 8 à 10 min ou le temps qu'elle devienne homogène, souple et légèrement collante (effet "scotch").

Note: en ce qui me concerne je préfère travailler ce type de pâte collante directement dans le saladier pour réduire au maximum l'ajout de farine pour fleurer

IMG_5027b

Placer la pâte en boule dans le saladier légèrement huilé et laisser reposer environ 40 min ou le temps que la pâte double de volume.

Faire un rabat pour dégazer partiellement la pâte en l'écrasant doucement avec la paume de la main puis en la repliant en portefeuille. Couvrir avec du film alimentaire et placer au réfrigérateur pendant 30 à 60 min.

Note: la recette classique n'inclut pas le rabat de la pâte et son passage au frais mais ces étapes permettent d'obtenir des beignets beaucoup plus moelleux

Transvaser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et la replier une ou deux fois sur elle-même. Diviser en 25 morceaux de même poids (50-55g environ) et les façonner en boules serrées.
En commençant par la première boule façonnée (et en allant dans l'ordre) étaler au rouleau ou en tapotant du bout des doigts de manière à former un ovale d'environ 5 cm x 10 cm.
Déposer sur le plan de travail ou un linge fariné, couvrir avec un torchon propre et procéder de même avec les autres boules de pâte.


Verser l'huile sur une hauteur d'environ 10 cm dans une friteuse traditionnelle ou une marmite à parois hautes. Faire chauffer jusqu'à ce que la température de l'huile soit de 185°C (pour ceux qui ont un thermomètre de cuisson) ou tester en plongeant un petit morceau de pâte qui doit remonter en surface rapidement entouré de petites bulles et gonfler puis dorer en 1 min environ (si la pâte dore trop vite, l'huile est trop chaude!).


Maple Syrup window

Préparer un grand plateau recouvert d'une ou deux épaisseurs de papier essuie-tout ainsi qu'une grande assiette remplie de sucre cristal nature ou mélangé avec de la cannelle (quantité au goût et selon l'âge de l'épice).

Commencer par le premier morceau de pâte façonné en ovale: juste avant de le plonger dans l'huile, l'étirer à la main délicatement (vers le bas et légèrement sur les côtés) de manière à donner la forme définitive en queue de castor (un ovale long et plat d'environ 10 cm x 17 cm).

Frire jusqu'à ce que le beignet devienne doré, retourner et frire l'autre face (le dessous soit être devenu plus foncé, couleur caramel clair). Transvaser les beignets (avec une pince pour plus de facilité) sur le plateau préparé pour les égoutter et éliminer l'excédent d'huile.

Procéder de la même façon avec les autres morceaux de pâte toujours dans l'ordre (selon la taille de la friteuse, il sera possible d'en frire 1 ou 2 à la fois seulement mais les queues de castor cuisent très vite). Entre chaque friture, tremper les queues de castor encore chaudes dans l'assiette pour les enrober entièrement de sucre ou les servir beurrées et nappées de sirop d'érable (ou en trichant comme moi sans beurre et avec du Golden syrup). Enjoy!!

Garnitures BeaverTails® pour inspirer du plus basique au plus décadent: sucre cannelle, sucre citron, beurre d'érable, sauce chocolat-noisettes, pomme caramel-cannelle, sauce chocolat-bananes, crème vanille-morceaux et sauce chocolat noir, Triple Trip (sauce chocolat, beurre de cacahuètes, smartie's) et last but not least Avalanche (cream cheese, barres chocolat-caramel concassée, sauce chocolat!!!

Source: adapté de Newfinmysoup & autres sources

26 commentaires:

Kat a dit…

Pour avoir fait cuire des milliers de queues de castor dans ma jeunesse (oui, oui, je travaillais au zoo de granby ;), je te confirme que les tiennes sont superbes et m'ont l'air bien délicieuses!!! Tu me donnes le goût Sandra et ce, même si j'en ai mangé à la tonne ;))) Tu es vraiment ma référence en boulangerie de toute sorte :)

Bonne journée à toi :)

Sandra Avital a dit…

Merciiiii Kat! C'est un compliment qui me va droit au coeur, vraiment :))

yo a dit…

ah là là que de souvenirs... le stand d'ottawa, je suis passée devant des milliers de fois mais n'ai mangé qu'une seule fois la queue de castor... j'y retournerais bien tiens!

Rosa's Yummy Yums a dit…

Elles sont irrésistibles! Tes beignets doivent être terriblement bons.

Bises,

Rosa

Le ricette dell'Amore Vero a dit…

Ciao! Complimenti per il tuo blog! Me lo segno così lo seguo volentieri sempre! Se ti va sei la benvenuta nel mio! Un bacione e a presto!
www.lericettedellamorevero.blogspot.com

laetitialily a dit…

Je ne connais pas du tout les queues de castor. C'est très très tentant!

Melanie A. a dit…

Ce que ça fait longtemps que j'en ai mangé de ces délicieuses queues de castor! Ma préféré: la classique sucre-canelle, miam! J'en ai jamais fait par contre, c'est pas mal tentant d'essayer.

Kaellie a dit…

Je n'avais imaginer que je pourrais refaire à la maison cette recette qui a marqué mes années étudiantes à Montréal ! Merci !!

Edda a dit…

Je suis tout à fait d'accord d'autant plus que je n'ai pas fêté mardi gras donc... Déjà le nom est adorable et puis quand on voit le reste on succombe. Merci pour la gourmandise aux connotations lointaines :-)

Kim a dit…

Des queues de castor et du bon sirop, c'est pas parfait ça!!!!!My god, j'ai tellement envie de m'en faire... Bon je crois qu'à 23 heures ce serait déraisonnable, mais peut-être bien demain...

cuisine-en-famille a dit…

Je ne connaissais pas les queues de castor, malgré avoir testé des tonnes de beignets de toutes les formes et toutes les tailles.
Merci pour la recette
Bonne journée :)

L'étudiante a dit…

Ca me rappelle mon séjour au Québec ! Un peu compliqué à faire mais tellement bon !! Une vrai bonheur !

Gen a dit…

Superbe recette! J'adore le nom de ces petits beignets, et une recette québécoise ça change et ça fait plaisir!

Le ricette dell'Amore Vero a dit…

Ciao cara!!!
Sei invitata a partecipare al mio primo contest:
COSA SFORNO OGGI?
Iscriviti e passa parolaaaaaaaaaaa!!!
Un bacione!
Dada ^.^
http://lericettedellamorevero.blogspot.com/2011/03/cosa-sforno-oggi-primo-contest-delle.html

Sabrina a dit…

Superbe ! J'adore ton post !! ça me donne envie de faire mardi gras tous les jours avec mes enfants !
Bisous

féenoménale a dit…

oh j'en ai entendu parlé de ça... ça semble très très bon, et le goût du sirop.. miam, j'en veux bien une morceaux :p

MP Cuisine a dit…

Je ne connaissais pas du tout les queues de castor : ça à l'air délicieux !!

Merci pour toutes tes recettes ! Je découvre ton blog, il est vraiment génial, les photos sont magnifiques : c'est ma nouvelle référence en matière de boulangerie !!

Pourvospalais a dit…

Tu as raison, ce serait triste d'attendre Mardi Gras pour manger des beignets !
Les tiens sont très réussis !

Now Serving a dit…

Ces plat et décadente apparence, péché agréable et délicieux!

Valerie a dit…

J'adore le sirop d'érable, et ton blog est génial!

Bisous

elo a dit…

oohhh, j'ai eu l'occasion d'en manger à Montréal, trop bons! Je les testerai! merci pour la recette!

foofigh a dit…

très mignon ce nom de gateau

Mad Sushie a dit…

Mais oui! Merciiiiiiiiii!
J'ai découvert ça hier à Ottawa! Je vais pouvoir en faire maintenant \o/

Jennifer Maillet a dit…

Bonjour!

Tout d'abord, merci pour cette somptueuse recette, je suis préssée de pouvoir la faire...
J'en es déjà l'eau à la bouche!!

Ensuite, je ne suis pas encore Ok avec le jargon en cuisine...

Que veut dire :
"cc", "qs", "T55", "T110", levure "sèche" et "fraîche"?

Merci et bonne continuation!!!

Sandra Le Petrin a dit…

Bonjour Jennifer, alors pour le jargon:
cc = cuillère à café
qs = quantité suffisante
T55 et T110 sont deux types de farine, 55 étant une farine de blé blanche ordinaire et 110 une farine de blé brune dite complète ou semi-complète
levure = il s'agit ici de levure biologique que l'on trouve sous forme de poudre ou granulés (type SAF, Briochin etc..) en sachets (levure dite sèche)ou alors sous forme de pains ou cubes (levure dite fraiche ou levure de boulanger type Hirondelle, etc..)
J'espère que c'est plus clair à présent :-)

Melisa Marzett a dit…

Thanks a lot for sharing this recipe with others. Really easy plain buns, to help kids start baking:) The best language editing services - edit-ing.services can be of use. Just let us know what you need to do.

LinkWithin Related Stories Widget for Blogs