06 octobre 2006

Gavottes à Volonté Pour Tous!!

Spécialité de Dinan, fleuron de la gastronomie bretonne, les Gavottes sont des petites crêpes dentelle très fines et sucrées, au goût subtilement vanillé qui ont la particularité d'être très croustillantes et d'être présentées roulées plates sur elles-même dans un étui de papier doré: un emballage parfait pour un biscuit sec très raffiné. Plus fines, croustillantes et légères que les cigarettes russes, elles accompagnent avec délicatesse glaces, mousses et autres desserts. Si les Gavottes sont à elles seules de vraies gourmandises, elles sont également devenues un ingrédient commun et indispensable pour la plupart des chefs pâtissiers: produites en masse et broyées sous forme de feuilletine, elles apportent une touche de croquant et de parfum de vanille incomparables. Si jusque là, les personnes ne consommant pas de laitages pour diverses raisons et les malchanceux n'habitant pas dans un pays qui commercialise ces précieux biscuits désespéraient de pouvoir eux aussi faire partie de la chaîne des gourmands, voici une excellente recette pour réaliser ses propres gavottes maison.. à volonté!!


(pour 25 gavottes avec de l'expérience)

  • 250ml lait (ou lait de soja végétal)
  • 60g beurre (ou margarine végétale)
  • 1 cc vanille (liquide ou poudre)
  • 1 pincée de sel
  • 60g farine
  • 60g sucre cristallisé
  • 2 oeufs

Dans une casserole, faire chauffer le lait avec le beurre, le sel et la vanille. Dès que le beurre est fondu, éteindre le feu et réserver.

Dans un saladier, mélanger la farine et le sucre puis ajouter les oeufs et fouetter l'ensemble de façon à obtenir une pâte épaisse et lisse. Tout en continuant à fouetter, ajouter le mélange lait/beurre tiédi en filet pour éviter la formation de grumeaux. Réserver cette pâte au réfrigérateur 30 minutes.

Préchauffer le four th5 (150°C).

Beurrer légèrement une tôle à pâtisserie ou une plaque de cuisson puis y verser l'équivalent d'une petite louche de pâte. Etaler le plus finement possible (si possible en rectangle mais la forme importe peu!) en faisant en sorte de garder une épaisseur de pâte régulière.

N'ayant qu'une lèche-frite à disposition (!), j'ai tenté le papier sulfurisé ou aluminium huilé: je déconseille vivement les 2. Le seul truc qui ait marché pour moi, c'est d'étaler ma pâte sur une feuille multicuisson pour cuisine diététique: la pâte se décollait sans problème!!

Enfourner et cuire environ 10min jusqu'à ce que la "crêpe" prenne une légère coloration.

Sortir la tôle du four et découper des carrés réguliers dans la pâte (l'idéal est de fabriquer un gabarit en carton épais pour avoir toujours la même taille). Enrouler rapidement chaque carré de pâte autour du manche d'un couteau ou directement sur lui-même en aplatissant légèrement à chaque tour pour former un parallépipède et non un tube (c'est le procédé que j'ai utilisé). Recommencer jusqu'à épuisement de la pâte.

Déposer les gavottes formées sur la plaque de cuisson et remettre quelques minutes au four pour les dessécher et intensifier leur coloration.

La recette d'origine indique de dessécher au four juste après cuisson et avant le découpage, j'ai essayé sans succès (il faut je pense maîtriser à fond la cuisson au four pour éviter de se retrouver avec un rectangle de pâte impossible à mouler). De plus, dessécher après formation des gavottes permet de leur donner une couleur dorée plus intense et un croustillant plus prononcé.

Les gavottes doivent être conservées dans une boîte hermétique à l'abri de l'humidité pour conserver leur croustillant.



Cette recette est absolument épatante: même en utilisant comme moi des ingrédients de substitution (les purs Bretons me pardonneront: Tit', Alhya, Benedicte et les autres), le goût et le croustillant des fameuses crêpes dentelles sont indéniablement très proches de celles du commerce (dixit mon mari qui enfant en était consommateur acharné). Faites le jeudi après midi et conservées dans une simple boîte en plastique, elles ont conservé leur croustillant jusqu'au samedi soir.. tant qu'il en est resté!! Même les rognures de pâte cuite et les miettes y sont passées!! Un vrai délice, je n'ai même pas eu l'occasion de tester leur tenue dans un croustillant praliné, mais honnêtement, je n'ai aucun doute là-dessus!! Une des meilleures recettes testée sur ce blog!

Source: Bernard Dauphin par linternaute
et pour se cultiver et rêver un peu..!!
Enregistrer un commentaire
LinkWithin Related Stories Widget for Blogs