28 juin 2010

Des News Amères & des Snack Cakes Moelleux au Chocolat pour Faire Passer!

David's Chocolate Yogurt Snack Cake

Trois semaines depuis mon dernier billet... il est grand temps de donner quelques nouvelles de cette absence prolongée due ni à des vacances (malheureusement!!!), ni à un isolement volontaire dans un centre de méditation, ni à un enlèvement par des extraterrestres (!).
Cela faisait déjà plusieurs semaines que le disque dur de mon ordinateur donnait des signes de faiblesse provoquant plantages successifs, instabilité des programmes et des applications et autres joyeusetés. J'ai continué tant bien que mal à l'utiliser mais c'était comme se servir d'une canne pour s'aider à marcher... au bout d'un moment, la canne s'est brisée.

Et voilà comment je me retrouve sans ordinateur et avec un disque dur contenant toutes mes données ayant rendu l'âme!! En soi, la nouvelle était déjà dure à digérer mais ce qui la rend plus amère encore, c'est que parmi les pertes de documents déjà très importantes se trouvent toutes les photos originales non seulement personnelles mais également toutes celles relatives au blog dont certaines étaient même en cours de licence. Sans parler de ma boîte email que je ne peux plus consulter et dont les paramétrages seront à réinitialiser!
Et comme si cela ne suffisait pas, c'est le jour où j'ai commencé à utiliser un autre ordinateur que ma connexion réseau s'est brusquement arrêtée... loi de Murphy, vous connaissez..??



Si j'ajoute à cela que je suis dans l'impossibilité de récupérer les photos de ce que je continue à réaliser, que l'ordinateur que j'utilise aujourd'hui a des sautes d'humeur qui le font redémarrer de manière intempestive et inopinée, qu'il a une mémoire limitée et qu'il ne dispose que d'un clavier qwerty et que des logiciels les plus basiques, revenir au bout de seulement 3 semaines relève presque du miracle... et de Flickr chez qui il me reste quelques photos en stock!!

Il fallait au moins des petits gâteaux au chocolat pour compenser tout ça!!
Surtout quand ils sont moelleux, légers, signés David Lebovitz et recommandés par Deb de Smitten Kitchen. Bien sûr, j'ai remis la recette à ma sauce: moins de sucre, crème ou crème soja à la place du yaourt et surtout addition de morceaux de chocolat dans la pâte pour un goût plus intense et une note plus décadente...
...franchement vous ne trouvez pas qu'il fallait au moins ça..??!


CYSC

(pour 12 à 18 petits gâteaux)

  • 200g de chocolat noir 60-70% selon goût
  • 120g d'huile neutre type tournesol
  • 3 oeufs tempérés
  • 120g de crème liquide (ou soja cuisine) ou de yaourt
  • 1 cs de jus de citron (si utilisation de crème)
  • 180 à 200g de sucre selon le chocolat choisi
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1/4 cc d'extrait d'amande
  • 200g de farine T55
  • 1,5 cc de levure chimique
  • 1/2 cc de sel fin
  • 30g de chocolat noir


Préchauffer le four th. 6 (180°C). Garnir les empreintes d'un moule à muffins avec des caissettes en papier grand format (diamètre 7 cm). Selon la hauteur des caissettes, vous aurez besoin de 12 empreintes (assez gros gâteaux type muffin américain) ou 18 pour une taille petit-four.

Hacher grossièrement le chocolat et le placer dans un cul de poule ou un bol résistant à la chaleur. Ajouter la moitié de l'huile (60g) puis poser le cul de poule sur une casserole d'eau frémissante et laisser fondre doucement au bain-marie en mélangeant de temps à autre.
Dès que le mélange devient lisse et homogène, retirer du feu et réserver.

Verser la crème dans un petit bol et ajouter le jus de citron: mélanger et laisser reposer 5 à 10 min.

Dans un bol moyen, fouetter les oeufs avec le reste d'huile (60g) et la crème acidifiée juste assez pour les mélanger. Ajouter le sucre, le sucre vanillé et l'extrait d'amandes et fouetter quelques minutes jusqu'à obtention d'un mélange homogène.

Dans un grand saladier; mélanger la farine avec la levure chimique et le sel. Creuser un puits: y verser la préparation aux oeufs et mélanger très grossièrement. Ajouter le chocolat fondu et mélanger jusqu'à obtention d'une pâte lisse. Incorporer le chocolat noir grossièrement haché.

IMG_1507_modifié-1

Répartir la pâte dans les caissettes jusqu'aux 3/4 du bord; enfourner et cuire pendant une vingtaine de minutes (moins longtemps pour des mini-muffins): un cure-dent piqué au centre du gâteau doit ressortir propre mais le centre doit rester mou.
Poser le moule sur une grille et laisser juste tiédir. Servir nature ou façon cupcake avec un glaçage léger pour accompagner un café ou en dessert avec un peu de crème fouettée et des fruits rouges.

Ces snack cakes restent moelleux pendant plusieurs jours: les conserver dans une boite hermétique à température ambiante.

Source: adapté de The Sweet Life in Paris de David Lebovitz via Smitten kitchen

08 juin 2010

Clafoutis Grand Luxe Pistache-Griottes

Black Cherry & Pistachio Clafoutis


De l'atmosphère pré-vacances estivales,
de journées de plus en plus longues,
de l'envie de desserts fruités si possible rapides à réaliser,
de cerises sur les marchés...
.. il n'y a qu'un pas au dessert de saison par excellence: le Clafoutis.
D'ailleurs, mon horloge gastronomique est probablement réglée sur ce dessert puisque par pure coïncidence, je me suis rendue compte que le clafoutis a été à l'honneur sur ce blog exactement à la même date l'année dernière et quasiment la même l'année d'avant!!

Et 2010 ne dérogera pas à la règle avec cette nouvelle recette, ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre mais je ne vous apprends rien, en cuisine il suffit parfois d'un seul détail qui en changeant peut faire basculer du "très bon" en "excellent".

En l'occurrence ici, avec une pâte riche en jaunes d'oeufs, sans beurre, où la crème liquide remplace en totalité le lait et où la farine laisse la place à de la poudre de pistache, on est presque plus proche de la texture d'une crème dessert que de celle d'un appareil à flan. Irrésistible non..?

Ajoutez à cela la petite touche croquante des pistaches, la note acidulée des griottes (même si la recette originale utilise des mûres).. je me demande encore ce que vous faites devant votre écran au lieu de courir mettre la main à la pâte..!!


Who wants Seconds...??
(pour 6 à 8 personnes)

  • 70g de pistaches mondées non salées
  • 80 à 100g de sucre
  • 2 œufs
  • 3 jaunes d'œuf
  • 250g de crème liquide ou Nutrifil sans lait
  • qs extrait d'amandes (facultatif)
  • 10g de farine
  • 300g de griottes dénoyautées
  • 60 à 100g de pistaches mondées hachées

Placer les pistaches mondées entières et la moitié du sucre dans le bol d'un robot coupe muni du couteau (double lame). Mixer par pulsations courtes jusqu'à obtention d'une poudre de la consistance d'une poudre d'amandes classique). Réserver.

Dans un saladier moyen, fouetter les œufs et les jaunes d'œuf avec la crème liquide (et l'extrait d'amandes si vous l'utilisez) pour bien les mélanger. Ajouter le reste de sucre, les pistaches en poudre et la farine et fouetter à la main pour obtenir une pâte homogène un peu épaisse.
Placer au réfrigérateur et laisser reposer pendant 2 heures (la pâte peut être préparée la veille et rester au frais la nuit).

Préchauffer le four th. 6 (180°C). Beurrer légèrement 6 à 8 plats individuels à clafoutis ou ramequins puis les chemiser de sucre semoule.

Répartir la moitié des griottes dans les ramequins puis verser la pâte à clafoutis par-dessus.
Enfourner et laisser cuire pendant une dizaine de minutes puis répartir le restant des fruits et les pistaches mondées grossièrement hachées sur les clafoutis mi-cuits.

Note: comme déjà expliqué, cette technique permet d'avoir les fruits en surface mais vous pouvez faire ce clafoutis selon la méthode classique en répartissant l'intégralité des fruits dans les moules avant de verser la pâte puis en cuisant d'un trait.

Poursuivre la cuisson pendant 10 à 20 min (le temps de cuisson dépend de la taille des moules utilisés et également du temps de réfrigération de la pâte): les clafoutis doivent être gonflés particulièrement sur les bords et avoir une coloration blond doré mais le centre doit rester encore légèrement crémeux (un peu comme pour un fondant chocolat).

Servir légèrement tiédi ou frais selon les goûts soit saupoudré d'un voile de sucre glace tamisé soit avec une boule de glace (pistache pour les inconditionnels et comme conseillé dans la recette originale, vanille pour les plus classiques).

Source: adapté de gourmettraveller.com.au

03 juin 2010

Le Pain Sandwich du Roi Arthur

King Arthur's White Bread

Inventions, théorèmes, batailles, lois etc... certains consacrent toute une vie à un projet ou une cause et voient rarement leur nom entrer dans la postérité.
Il aura suffit à John Montagu, 4ème Comte de Sandwich (1718-1792) et joueur invétéré de réclamer à son valet un repas qu'il puisse consommer d'une seule main et sans avoir à quitter la table de jeu. Quelques parties de cartes et de la viande froide entre 2 tranches de pain toasté plus tard: la mode du sandwich était lancée.
Bien sûr, John Montagu n'avait rien inventé: depuis le grand Sage Hillel au 1er siècle avant notre ère qui consommait l'agneau pascal et les herbes amères entre 2 matsot en passant par les Grecs et les peuples Méditerranéens qui fourraient déjà leur pain pita dans les temps anciens, le concept était déjà bien présent.
Mais c'est à lui que l'on doit la popularisation de ce type de repas sur le pouce d'abord auprès des gentilshommes anglais qui fréquentaient les mêmes clubs de jeux suivis progressivement par toute la société anglaise.
Et qui dit aristocratie et classes élevées dit pain blanc composé de farine fine de froment et il n'est pas impossible que le fameux "sandwich" de Lord Montagu ait été composé de tranches de ce pain, ancêtre du pain de mie anglais qui fait tant rêver Gracianne.

J'ai beau être une inconditionnelle patentée du vrai pain qui croustille sous la dent, je suis loin d'être insensible aux charmes d'une tranche de pain de mie maison toastée dégustée nature avec un café, d'un croque-monsieur moelleux et gratiné ou encore d'un club-sandwich frais et gourmand pour les pique-nique d'été.

J'ai 2 recettes de prédilection lorsque l'envie me prend de confectionner du pain de mie: celle devenue classique de Lolie et celle de l'américain Craig Kominiak et rien ne me prédisposait à priori à en essayer une autre.
Sauf en tombant sur la photo du Classic White Bread sur le site de la compagnie King Arthur Flour: sa couleur, sa forme caractéristique en champignon, sa mie mousseuse... impossible de résister!!
Je confirme: même réadapté à ma façon, le goût est à la hauteur des promesses visuelles. D'ordinaire, je n'aime pas les pains moulés mais en sortant ce pain du four doré, gonflé, accompagné d'une odeur chaleureuse je me suis retrouvée dans la peau de Caroline Ingalls et j'ai presque cru que moi aussi, je pouvais être une maman parfaite.


IMG_1805 copie
(pour 1 pain de mie taille standard)


  • 600g de farine T65
  • 2 1/4 cc de levure sèche instantanée (9g)
  • 10g de sel fin
  • 250ml de lait (ou lait végétal) tempéré
  • 100ml d'eau tiède
  • 30g de miel
  • 30g de beurre (ou margarine) ramolli


Pour confectionner ce pain, vous pouvez utiliser vos mains (la pâte est souple et vraiment facile à travailler), votre MAP ou un robot muni d'un crochet. La quantité de liquide ajoutée dépendra bien sûr du temps (climat), de la qualité de la farine mais également de l'ustensile utilisé: il est plus facile de travailler une pâte plus hydratée en machine puisqu'on est moins tenté de rajouter de la farine.


Dans un grand saladier mélanger à la cuillère la farine et la levure sèche puis ajouter le sel et mélanger à nouveau. Creuser un puits et y verser le lait, l'eau et le miel.
Mélanger avec la cuillère en bois (ou dans la cuve de la MAP ou avec la feuille du robot) en partant du centre vers les bords pour faire tomber et incorporer la farine au fur et à mesure.

Dès que la pâte commence à se former et à s'enrouler en boule autour de la cuillère, la transvaser sur un plan de travail légèrement fariné et la travailler quelques instants pour la rendre homogène. Ajouter le beurre mou en 3 ou 4 fois en travaillant la pâte après chaque ajout pour bien incorporer la matière grasse à la pâte (la pâte devient collante mais éviter d'ajouter de la farine à ce stade).
Une fois tout le beurre incorporé et la pâte redevenue homogène, la pétrir pendant une bonne dizaine de minutes pour lui donner du corps et l'assouplir: la pâte finale doit être élastique, lisse et bâtarde (ni ferme ni molle).

Placer la pâte en boule dans un saladier légèrement huilé, couvrir avec du film alimentaire et un torchon de cuisine et laisser lever pendant 1h-1h30 ou le temps que la pâte soit bien gonflée et ait pratiquement doublé de volume.

IMG_1820 copie

Graisser légèrement un moule à cake standard (23 cm x 13 cm).
Transvaser la pâte sur un plan de travail (non fariné éventuellement légèrement huilé), l'aplatir doucement avec le plat de la main pour la dégazer partiellement et former un rectangle grossier un peu plus grand que la longueur du moule. Replier la pâte en boudin en suivant cette technique puis placer jointure dessous dans le moule préparé.
Couvrir avec un torchon propre et laisser reposer 1h15 environ ou le temps que la pâte ait bien gonflé et que sa surface dépasse d'environ 3 cm des bords du moule.

Préchauffer le four th. 6 (180°C) environ 15 min avant la fin de l'apprêt.
Enfourner au 1/3 inférieur du four et cuire environ 20 min. Déposer une feuille de papier aluminium à la surface du pain et prolonger la cuisson d'environ 15 min. Le pain doit être doré sur toute sa surface (côtés compris) et sonner creux en tapotant le dessous.

Démouler (badigeonner la surface chaude avec du beurre si vous souhaitez une croûte encore plus molle) et laisser refroidir sur une grille.

Ce pain se conserve parfaitement pendant quelques jours bien emballé dans du film alimentaire. Vous pouvez également le trancher au couteau électrique dès qu'il est complètement refroidi et congeler les tranches bien emballées ou dans un sac congélation.

I'm sending this comforting bread to Susan's Yeastspotting ;)


LinkWithin Related Stories Widget for Blogs