13 septembre 2006

Fouaces de Rabelais

"Faictes de fine fleur de froment délayée avec beaux moyeux d'oeufs et de beurre, safran, épices et eau", la fouasse tourangelle décrite par Rabelais dans Gargantua est l'exemple même des "joyeuses gourmandises" et de la bonne chère tellement vantées par l'auteur dans ses romans. Dire qu'à l'origine, la fouace était une simple galette de blé piquée de trous pour la garder plate et qui servait principalement d'écuelle à frippe (variant du beurre à la confiture)..! C'est à partir du Moyen-Age que la fouace se transforma en un véritable pain de luxe enrichi de beurre et d'oeufs dont Gargantua était tellement friand qu'il en déclencha même une guerre parce que des fouaciers refusèrent de lui en vendre!!
Contrairement à la fouace nantaise traditionnellement sucrée, la fouace tourangelle dite rabelaisienne ne contient pas de sucre mais des épices.


(pour 15 fouaces)

  • 550g farine T45
  • 2,5 cc levure sèche instantanée ou 20g levure fraîche de boulangerie
  • 1,5 cc sel
  • 100g miel (150g à l'origine)
  • 5 oeufs moyens (environ 250g)
  • 1 cc safran
  • 1 cc cannelle
  • 100ml lait
  • 85g noix hâchées grossièrement (50g à l'origine)
  • 70g beurre froid

A l'origine, cette recette tirée du livre "Recettes Tourangelles de nos Grands mères"et communiquée par Lili est réalisée à la main. Comme elle, j'ai utilisé ma machine à pain pour pétrir. Un robot pétrisseur peut également être utilisé, sinon.. comme dans le bon vieux temps: remonter ses manches!!

Dans un saladier ou le bol du robot, mélanger la farine tamisée avec la levure sèche et le sel. Creuser une fontaine et y verser les oeufs, le miel, les épices et le lait. Commencer à mélanger à partir du centre du bol en tournant toujours dans le même sens et en faisant tomber la farine au fur et à mesure pour que tous les ingrédients soient bien amalgamés. Lorsque la pâte commence à former une boule homogène qui se décolle des parois (selon le type et la qualité de la farine, il faudra réajuster le pâton en ajoutant un peu de farine toujours 1 cuillèrée à soupe à la fois), ajouter le beurre coupé en petits morceaux et continuer à pétrir jusqu'à ce qu'il soit complètement incorporé. Ajouter les noix hâchées et pétrir encore 2 min pour bien les incorporer: la pâte doit être légèrement collante, souple et élastique. Couvrir et laisser reposer environ 1h.

Note: comme la fouace aveyronnaise, la pâte doit être très collante. Pour une facilité de travail et des arômes certainement plus développés, je suggère de rabattre la pâte après 1h de repos et de la mettre au frais pour quelques heures ou la nuit avant de la façonner.

Verser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et la replier plusieurs fois sur elle-même en s'aidant du coupe-pâte pour éviter de trop fariner (la pâte est très molle et assez collante, c'est normal). Diviser en morceaux de même poids: j'en ai fait 15 de 75g. Façonner en boules régulières et déposer sur deux plaques de cuisson chemisées de papier sulfurisé en veillant à laisser suffisamment d'espace entre elles. Couvrir avec un torchon propre et laisser lever 1h environ. (Lili les badigeonne à l'oeuf battu avant l'apprêt et à nouveau avant d'enfourner).

Préchauffer le four th 5-6 (160°C).
Badigeonner les fouaces à l'oeuf battu avec une pincée de sel et parsemer de sucre en grains ou de cerneaux de noix. Enfourner et cuire environ 20 - 25 minutes en surveillant la fin de cuisson.
Refroidir sur une grille.


J''ai vraiment été conquise par ces fouaces au léger goût de noix et au parfum si envoûtant. Même celles et ceux qui ne raffolent pas de cannelle (j'en fais partie!!) seront conquis par la délicieuse odeur qui embaume la cuisine pendant leur cuisson: une véritable invitation à la dégustation!!

Contrairement aux fouaces présentées par Lili, les miennes n'étaient pas aussi jaunes simplement parce qu'à la place du safran en poudre, j'ai mis des filaments de safran . Je conseille d'ailleurs de les faire tremper dans le lait auparavant pour qu'ils puissent mieux exprimer leur parfum et leur couleur.
Par goût et commodité, j'ai préféré utiliser des noix grossièrement hâchées au couteau (à l'ancienne) plutôt que des noix pilées. Si vous préférez utiliser ces dernières, il est possible de les incorporer directement avec la farine.

Mes fouaces ne sont pas très sucrées car j'aurais dû mettre 150g de miel au lieu des 100 (c'est tout ce qu'il me restait) ce qui leur permet également d'être utilisées comme leur consoeur la faluche ou fouée en accompagnement de foie gras ou de fromage de chèvre... sans oublier un bon vin blanc fruité.. de Chinon, bien sûr!
Essayez-les, et comme moi, vous ne manquerez pas de dire: Merciiiii Lili!!!

Source: transmise par Lili tirée de "Recettes tourangelles de nos Grands mères", ED. CPE

20 commentaires:

La maisonnette de Barbichounette a dit…

J'ai faim !!!! Tu m'en donnes une pour le gouter ??????
Bon, il faut que je fasse la recette !!!!!
Mais avant tout je dois me lancer pour mon levain !!!!!!
Bizzzzzzzzzzzz
Barbichounette

Stéphane a dit…

Il faut que j'arrête avec les brioches sinon tout le monde autour de moi va finir par se transformer (en brioches) ;-) Demain, je ferai plutôt une tarte au sucre (ou des truffes, un gâteau au beurre de cacahuètes... lol)

mamina a dit…

Je croque l'écran tellement je suis séduiote? les grains de sucre. Pourquoi, alors que je suis presqu'en Touraine personne n'en fait de si belles dans mon coin?

Fabienne a dit…

C'est super amusant, dans mon avant dernier billet, j'ai posté une photo de la maison de Rabelais !

Papilles et Pupilles a dit…

Celle là je l'ai repérée aussi :)

menus propos a dit…

Chaque fois que je viens chez toi, je me régale des yeux (à défaut de croquer dedans), et là encore une fois j'aimerais refaire ta recette.

sylvieaa a dit…

Je ne connaissais pas cette viennoiserie, ce nom de Fouaces et le site de Lili, alors merci pour tout ça et ta façon de décrire c'est petites merveilles me donne vraiment envie d'essayer.

peggy a dit…

ton blog est toujours une mine d'or! merci beaucoup et bravo!

Fidji a dit…

superbe présentation ,
comme d'hab ,
je l'ai faites en map mais le résultat n'était pas top donc à refaire au four ...
biz

bea at La tartine gourmande a dit…

Qu'est ce qu'elles sont belles et me donnent envie !

Dorian a dit…

Comme toujours il y a plus que des recettes... déjà des odeurs et des saveurs mais aussi un p'tit truc de plus qui donne envie ! faut décidement que je finisse par partir à la chasse au sucre en grain et après à l'attaque de Rabelais !!! j'suis pas sûr de faire le poids !

Helene a dit…

Miam! Ces fouaces ont l'air tellement bonnes uwe je m'y colle cet aprem. Merci de la recette!
Quand aux madeleines, des fois je fais le choc thermique, des fois ca me gonfle et j'ai toujours une belle bosse.
J'adore cet entremet de P. Herme, c'est un des premiers que j'ai realise de son livre car j'adore la pistache (le mot est faible)

Chantal33 a dit…

Super appétissant!

marion a dit…

dans ce cas à l'avance je dis merci Lili, et vivement la dégustation !!!!
Elles sont ravissantes, elles n'attendent plus qu'à être croquées les coquines

Gracianne a dit…

Je suis sûre que le Sieur Rabelais ne les aurait pas reniées celle-ci!

keiko a dit…

Hi Avital - I've been wanting to try making these little beauties, they look so cute and lovely!

avital a dit…

Keiko, if you need some help to translate the recipe or some tips, i'll sure be glad to help you!

Benoit49 a dit…

Bonjour, je suis du Saumurois en Anjou, et les Fouaces ici ne sont pas des brioches mais des galettes de pâte à pain cuites au feu de bois que l'on garni, un très bon restaurant troglodytique les prépare, si vous voulez découvrir, adresse web ci-dessous, bonne dégustation.

http://le.faux.saulnier.pagesperso-orange.fr

Sandra Avital a dit…

@Benoit49: ah les subtilités de la langue française où le même mot désigne plusieurs choses différentes selon les régions!! Il y a de quoi en perdre son latin!
Je connais bien les fouaces dont vous parlez mais plutôt sous le terme faluches ou fouées. J'en ai d'ailleurs
une recette
sur le blog ;))
Merci du lien!

Marie a dit…

J'ai testé cette recette, c'était très bon. Par contre, j'ai mis la pâte qq heures au frigo, puis l'ai ressorti pour former des^pâtons.
Lors de la levée d'1H sur la plaque du four, les patons se sont un peu étalés,et n'avait donc pas une forme aussi jolie.
A retester du coup^^

LinkWithin Related Stories Widget for Blogs