*Ecorces d'Orange Confites & Orangettes*

Comme le zeste des agrumes, les écorces d'oranges confites sont souvent utilisées dans les pâtisseries et desserts soit comme ingrédient pour leur goût, soit comme élément de décor.
L'idée de les préparer moi-même m'est venue après de nombreuses tentatives échouées de les trouver dans le commerce cacher.. et franchement, c'est tellement simple à réaliser que ce serait dommage de s'en priver!
D'autant que tous les temps de cuisson peuvent être adaptés selon les opportunités sans altérer ni la forme, ni le goût.. et à la fin, quel délice de mordre dans ses propres orangettes!!


(pour 600g d'écorces d'orange confites)
 
  • 4 grosses oranges à peau épaisse (2kg) non traitées ou bio
  • 520g sucre cristal (poids des écorces)
  • 520g eau
  • chocolat noir 70%
Brosser chaque orange sous l'eau du robinet pour laver l'écorce.
Parer les extrémités des oranges (couper le haut et le bas sur 1 cm environ) puis avec un couteau pointu, entailler la peau des oranges en 4 quartiers en partant du haut vers le bas (à la verticale). Éplucher ces morceaux en récupérant la peau blanche.

N.B. Avec la chair, j'ai fait de la marmelade à la cardamone

Blanchiment

Cette opération a pour but d'ôter l'amertume des oranges et surtout de rendre les peaux perméables pour faciliter le confisage.

Mettre les morceaux d'écorce dans une grande marmite d'eau froide additionnée d'1 cc de gros sel et porter à ébullition. Faire bouillir pendant 5 min puis égoutter les écorces et les passer rapidement sous l'eau froide. Remettre les morceaux d'écorce dans la marmite et recommencer l'opération de blanchiment 3 fois (donc, 4 bains en tout dont 1 avec du sel). Égoutter et laisser refroidir.

N.B. il est possible d'enlever la peau blanche de l'écorce en la grattant délicatement avec un couteau à beurre voire une petite cuillère à la fin des blanchiments. Mais certains préfèrent des écorces plus épaisses et ne la retirent pas: c'est fonction des goûts!

Confisage

Cette opération consiste à remplacer l'eau contenue dans le fruit par du sucre en le faisant macérer dans un sirop de plus en plus concentré (soit par évaporation de l'eau soit par addition croissante de sucre).

Découper chaque quartier d'écorces sur la longueur pour former des lamelles de 0,5 cm de large environ puis les peser.
Dans une casserole, faire un sirop en mettant à chauffer le même poids de sucre et le même poids d'eau que celui des lamelles d'écorce. Dès que le sirop commence à bouillir, verser les écorces et laisser frémir 5 min. Éteindre le feu et laisser refroidir (j'ai laissé environ 20 min). Recommencer 2 fois cette opération puis couvrir la casserole et laisser reposer plusieurs heures voire la nuit.
Découvrir la casserole et porter à nouveau à ébullition 5 min puis baisser le feu et laisser mijoter jusqu'à ce que la peau des oranges soit devenue translucide et qu'il ne reste qu'un fond de sirop dans la casserole (l'équivalent d'un petit verre qui peut se conserver au frais pour d'autres utilisations: je l'ai utilisé pour faire ma confiture.

Éteindre le feu et laisser complètement refroidir. Retirer les écorces d'orange de la casserole et les déposer sans qu'elles se touchent sur une grille. Laisser sécher plusieurs heures voire une nuit.



Les écorces d'orange confites se conservent dans un récipient ou une boîte en métal. Certains préconisent d'ajouter du sucre en poudre entres chaque couche d'écorces.Ces écorces se consomment nature pour parfumer gâteaux, brioches, glaces et desserts ou en mignardises enrobées de sucre cristal ou de chocolat. Cette recette peut également se faire avec d'autres agrumes: citrons, pamplemousse, mandarine...

Orangettes


Faire fondre au bain-marie du chocolat noir à 70% (la quantité dépend du nombre d'orangettes que l'on désire) puis tremper les écorces d'orange confites une à la fois pour les enrober de chocolat fondu. Les retirer à l'aide d'une fourche ou d'un cure-dent, les égoutter brièvement et les déposer sur du papier sulfurisé, du papier aluminium ou si vous en avez sur une feuille guitare. Laisser prendre le chocolat avant de décoller les orangettes.



Les orangettes peuvent se conserver longtemps à l'abri de la chaleur et de l'humidité.

Sources: adaptée de cuisine-facile; l'internaute; chefsimon

Commentaires

  1. Je recherchais une recette avant de me lancer alors tu tombes à pic. Avec toutes ces explications, je risque de ne pas tromper, merci ;)

    RépondreSupprimer
  2. mmhhhhhhhhhh j'adore les orangettes et ta recette est très bien expliquée alors je vais la tester un de ces jours!
    Merci

    RépondreSupprimer
  3. Quel délice, les orangettes! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Merci, Avita! j'avais déjà vu il y a bien longtemps une recette mais impossible de la retrouver et comme j'adore les orangettes, tu penses que je vais bien vite me mettre à préparer des écorces confites!

    RépondreSupprimer
  5. Hummmmm c'est bon! J'aime bien les orangettes et j'essayerai pour Nöel. Merci!

    RépondreSupprimer
  6. j'en ai déja rélaisé car moi non plus je n'en trouvais pas dans le commerce.MAis les tiennes sont 100 fois plus jolies et en plus tu en as au chocolat aussi!!

    RépondreSupprimer
  7. Tu tombes a pic. J'ai justement achete des oranges bio et du bon chocolat pour en faire. Je vais m'y mettre rapidement, et essayer de ne pas toutes les manger avant d'avoir le temps de les offrir. Merci.

    RépondreSupprimer
  8. Je cherchais justement une recette pour réaliser des zestes confits. Tu tombes à pic. Bien qu'obsédé du chocolat, je ne suis pas fan des orangettes (et globalement de tout mélange fruit/chocolat), mais je prends quand même. Quand c'est si bien présenté, comment résister ?...

    RépondreSupprimer
  9. Elles sont vraiment très réussies, je suis épatée !!

    RépondreSupprimer
  10. une douceur que j'adore....alors je suis comblee j'attends la recette de marmelade maintenant ah ces gourmandes...

    RépondreSupprimer
  11. toujours de belles recttes qui font envie chez toi ....
    j'éspere que maman & Bébé vont bien......
    Garance

    RépondreSupprimer
  12. Ma foi, c'est bien tentant, je note, en attendant de me sentir à la hauteur de la tâche...

    RépondreSupprimer
  13. Toujours aussi géniales les recettes ici...

    RépondreSupprimer
  14. J'adore faire ça. J'en avais mis dans mon déballe ton blog...

    RépondreSupprimer
  15. J'adore les orangettes et ta recette est super bien expliquée.
    Je mets de côté.

    RépondreSupprimer
  16. J'attendais une belle recette comme celle-ci. Merci. Je vais l'utiliser avec des pamplemousses roses.
    Bien à toi
    verO

    RépondreSupprimer
  17. Je n'en ai jamais fait, c'est si bête car j'adore ça, c'est si bon!!

    RépondreSupprimer
  18. Quelle divinement gourmandise, à l'appel de laquelle on ne peut que céder !

    RépondreSupprimer
  19. Moi aussi j'aime vraiment beaucoup les orangettes au chocolat. Comme je suis la seule à aimer ça dans la famille, je n'en ai jamais fait. Et là je me dis: justement si je suis la seule à aimer ça, personne ne viendra m'en "piquer". Car pour les autres desserts et/ou confiseries, ça part à toute allure...

    PS: je suis également la seule à aimer les marrons glacés, si tu vois ce que je veux dire ;)

    PPS: J'espère que Bébé se porte bien (et maman aussi !!)

    RépondreSupprimer
  20. J'allais oublier :
    JOYEUX ANNIVERSAIRE SANDRA

    RépondreSupprimer
  21. Merci pour ces explications ô combien précises. Je crois que je vais m'y coller !

    RépondreSupprimer
  22. Beautiful orangettes & your post is so descriptive with gorgeous pictures!
    Never tried them before but surely I'd try them soon!:)

    RépondreSupprimer
  23. elles sont très belles tes orangettes!! bises merçi pour l'erreur mais je suis allée sur son site, je l'ai copié, et je suis venue le coller!! je ne comprend pas!! bises micheline

    RépondreSupprimer
  24. J'avais très envie d'en faire cette année et avec tes explications cela me semble facile.

    RépondreSupprimer
  25. Je les ai faites la semaine dernière. C'est long mais pas compliqué. Le problème est que je n'ai toujours pas de thermomètre alors le chocolat est pas brillant.
    Mais c'est délicieux....

    RépondreSupprimer
  26. J'ai fait ta recette cette annee Sandra, elles sont particulierement moelleuses, un vrai plaisir. Quant a la marmelade, c'est carrement du bonbon, merci pour tout.

    RépondreSupprimer
  27. Je suis en train d'utiliser ta recette car nous avons des orangers et pamplemoussiers dans le jardin, et sans engrais !
    Un petit bonjour depuis les Baléares.

    RépondreSupprimer
  28. Je fais la même chose, mais je laisse mes peaux en quartiers que je roule et présente comme mignardise avec le café dans des barquettes en papier de présentation. Je viens de découvrir ton blog et j'adore. Bises.

    RépondreSupprimer
  29. Mmmmmm un délice. Jai fais une 1/2 au chocolat et 1/2 au sucre fin super aussi. Merci
    17 novembre 2009

    RépondreSupprimer
  30. Merci pour ta recette qui est très claire .Je vais essayer d'en faire...

    RépondreSupprimer
  31. Un vrai régal! Je viens juste de finir de confire mes orangettes, elles sont en train de sécher!
    En tout cas, je me suis bien léché les doigts (miam miam) en récupérant les dernières orangettes engluées dans le sirop.
    D'ailleurs, le sirop, je vais m'en servir pour sucrer mon café ou mon thé...
    Mais j'attends avec impatience de les enrober de chocolat!

    RépondreSupprimer
  32. Merci pour la recette tres precise, c'est exactement ce que je cherchais, je me lance!

    RépondreSupprimer
  33. Je m'essaye pour la première fois et j'espère que ce sera aussi joli et bon que vos photos !!! Merci cela devrait plaire à ma famille comme présent de fin d'année.

    RépondreSupprimer
  34. Merci merci super simple à faire et surtout délicieux je suis en train d'en refaire tellement ça a eu du succès.

    RépondreSupprimer
  35. Bonsoir, je vais bientot retenter les orangettes avec votre recette, j'ai juste une question :
    après avoir fait bouillir 5 min les écorces dans le sirop et avoir fait refroidir, faut-il faire un nouveau sirop ou l'amener à nouveau à ébullition avec les oranges dedans ?
    Je vous remercie,
    Lucie

    RépondreSupprimer
  36. @ Lucie: on ne fait pas de nouveau sirop, le confisage des écorces se fait toujours dans le même. Vous plongez les écorces dans le sirop, laissez frémir 5 min puis vous éteignez et laissez "macérer" les écorces dans le sirop une vingtaine de minutes. Puis vous rallumez le feu, amenez à frémissement et laissez 5 minutes puis vous recommencez l'opération 1 fois avant d'éteindre et de laisser pour la nuit dans le même sirop à couvert. J'espère que c'est plus clair pour vous comme ça!

    RépondreSupprimer
  37. Merci beaucoup, les orangettes sont en train de refroidir, elles sont superbes !

    RépondreSupprimer
  38. je viens de faire cette recette pour la troisieme annees et c'est encore une reussite reste le plus facile a faire lestremper dans le chocolat

    RépondreSupprimer
  39. ça y est j'ai enfin fini, c'est long mais elles sont très bonnes. J'ai même fait un peu de marmelade ou pate de fruit ? mais bon, c'est aussi bon. J'ai une question. Je souhaiterai les offrir à Noël ( dans 5 jours) mais je ne sais pas ds quoi les mettre pour ne pas qu'elles fondent et s'abîment.
    BéthyC

    RépondreSupprimer
  40. Merci Sandra pour tous ces bons conseils et cette merveille que sont les écorces d'orange confites.
    Recette testée et approuvée chez moi et bien vite utilisée dans des petits desserts.
    http://bocook.wordpress.com/2012/05/01/ecorces-doranges-confites/
    À bientôt. Bises

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour,
    Je suis en train de réaliser votre recette, mais après 24h de séchage sur une grille, les orangettes sont toujours bien collante et molle.
    Est ce normal ? Auriez vous un conseil ?
    Sinon, j'ai gouté, elles sont délicieuse, mais j'ai peur que cela pose un probleme pour les tremper dans le chocolat...
    Merci
    Helene

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir envie de laisser une trace de votre passage: votre commentaire est aussi précieux que le temps qu'il vous a fallu pour l'écrire