Scones à la Crème & Morceaux de Chocolat

Il y a quelque jours, je vous proposais une recette de biscuits (très) décadents issus du livre d'Alice Medrich, Bittersweet, que j'ai le plaisir d'avoir sur mes étagères depuis. Il y a environ 2 ans, j'ai fait la connaissance d'Alice Medrich au travers des vidéos de Julia Child sur PBS (que je ne cesse de vous recommander depuis!). Aux Etats Unis, cette experte en chocolat que l'on surnomme la "First Lady du chocolat" est la seule personne ayant remporté 2 fois le très convoité James Beard Cookbook Award dont l'un précisément pour Bittersweet. Son nom est synonyme de chocolat tout comme l'est son fabuleux livre riche d'expérience, de conseils et de recettes dont voici encore un exemple alliant simplicité, originalité et gourmandise.


(pour 8 à 12 scones tendres)

  • 250g farine
  • 50g sucre
  • 2,5 cc levure chimique
  • 0,5 cc sel
  • 100g chocolat noir (j'ai utilisé du 70%)
  • 295g crème liquide (j'ai utilisé mon substitut sans lait)

Préchauffer le four th 6-7 (200°C).

Hâcher au couteau le chocolat de façon à former des morceaux de la taille d'une noisette.

Dans un grand saladier, mélanger et aérer au fouet à main la farine avec le sucre, le sel et la levure. Ajouter les morceaux de chocolat et bien mélanger. Creuser un puits et y verser la crème. En travaillant avec un couteau ou l'arête d'une spatule en caoutchouc, faire tomber la farine dans le puits et mélanger grossièrement en faisant des stries tout en tournant le saladier: il faut juste que les ingrédients secs soient humidifiés. La pâte doit avoir un aspect collant et ne doit pas être homogène.
Rassembler la pâte en un tas grossier au centre du saladier puis la presser 5 ou 6 fois contre les parois avec la main ou la spatule en recollant les petits morceaux qui en tombent. La pâte doit pouvoir se tenir, former une boule grossière et rugueuse et les parois du saladier doivent être nets.
Transvaser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné: saupoudrer d'un voile de farine de manière à recouvrir toute la surface de la pâte et d'en faciliter ainsi la manipulation. Sans la pétrir, rassembler la pâte en boule grossière.












Comme pour toutes les recettes de scones (voir ici), il est important de garder une pâte très molle en incorporant le minimum de farine pour l'étaler et surtout, il ne faut pas pétrir la pâte, juste la travailler quelques instants le temps de la rassembler puis de l'étaler. Comme toujours pour travailler une pâte collante, il faut régulièrement nettoyer ses mains (ce sont les lambeaux de pâte collée aux mains qui empêchent de bien travailler la pâte).








Ecraser la pâte avec la paume de la main de façon à former un disque de 21-22 cm sur environ 2 cm d'épaisseur. Avec le coupe-pâte ou un grand couteau fariné, couper 8 à 12 parts égales triangulaires.
Déposer chaque part sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé en laissant au moins 3 cm d'espace entre elles.
Badigeonner le dessus des scones avec un peu de lait ou de crème et saupoudrer d'un peu de sucre en poudre.
Enfourner et cuire 15 à 20 min: le dessus des scones doit être doré mais le coeur doit rester tendre quand on le presse du bout des doigts.
Refroidir sur une grille.

Ces scones se dégustent chauds ou froids.


Par commodité, j'ai découpé mon disque en 8 parts: les scones obtenus étaient gros (ne pas oublier qu'ils gonflent et s'étalent à la cuisson), parfaits pour un petit déjeuner. Pour un goûter ou un thé qui sonne toujours un peu "précieux", je conseille de les découper en 12 parts pour des scones plus "élégants" (mais rien n'empêche d'en manger plus d'un!!).
Ces scones ont fait l'unanimité: légèrement croquants à l'extérieur, ils révèlent un coeur très tendre presque fondant aux accents de chocolat d'autant plus prononcés que la pâte est peu sucrée. Les enfants les ont trempés dans du chocolat chaud: l'association est terrible!!
Et chose remarquable pour des scones, ils étaient aussi tendres le lendemain!! Irrésistibles, je vous dis!

Source adapté de Bittersweet, Alice Medrich, Artisan Publishers




Commentaires

  1. Moi qui ai fait par hasard des "trucs" qui ont le gout de scones (http://cuisse2grenouill.canalblog.com/archives/2007/03/03/4191746.html), mais n'en sont pas, je crois que je vais me lancer et tenter une vraie recette de scones! Bonne journee!

    RépondreSupprimer
  2. valerie la gourmande bleue20/3/07 7:23 AM

    Cela doit être des petites merveilles à déguster. C 'est dès le cas à les regarder

    RépondreSupprimer
  3. Ces scones doivent être sacrément bons! Cette version américaine change des habituels scones traditionnels aux raisins...

    RépondreSupprimer
  4. qu'ils ont l'air bons! merci pour les conseils sandra, en te lisant, on se dit qu'en fin de compte c'est pas si compliqué

    RépondreSupprimer
  5. Des scones au choc, une bonne idée.
    Avec la recette précédente, j'hésitais à acheter le livre, mais au lire de tes élogieuses critiques et explications, je vais me laisser tenter. Ca me changera de mes BBossi et autres...;-)
    Bien à toi
    verO

    RépondreSupprimer
  6. ils sont magnifiques ces scone et vraiment très tentant

    RépondreSupprimer
  7. Mince, je ne sais pas pourquoi, je ne vois que la moitie des photos. Je reviendrai plus tard contempler tes merveilles.

    RépondreSupprimer
  8. Il faut que je teste !!!
    Bizzzzzzzzzzz
    Barbichounette
    PS: j'aime bien la forme !

    RépondreSupprimer
  9. c'est malin, je mange quoi moi maintenant avec mon café ?!... j'arriiiive !

    RépondreSupprimer
  10. tiré d'une recette de la "First Lady du chocolat" ... tu n'essaierai pas de m'envouter?

    Je mets ta recette de scones sur le haut de ma pile :-)

    Merci pour ces conseils

    RépondreSupprimer
  11. Je suis une obsédée du scone en ce moment. Je cherche des recettes partout sur le net ! La vôtre à l'air différente et appétissante. banco :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir envie de laisser une trace de votre passage: votre commentaire est aussi précieux que le temps qu'il vous a fallu pour l'écrire